« Travailler au progrès de l’Humanité et à la construction d’une Europe se basant sur les principes de laïcité et respectant  les  valeurs de paix, de liberté, d’égalité, de solidarité, de responsabilité et, par-dessus tout, de fraternité. Ces principes et ces valeurs sont à la base de la création de l’Union européenne ».

 

Plusieurs obédiences européennes ont décidé de promouvoir du fait de leur indépendance à l’égard de tout dogme la diffusion et la promotion de leurs valeurs et principes. La Franc-maçonnerie repose sur les valeurs des Lumières, un courant qui a inspiré l’Europe entière, de l’Ecosse à la Roumanie, de la Norvège à l’Espagne.

La Franc-maçonnerie a contribué à l’émergence de la démocratie qu’elle continue à défendre.

C’est ainsi que ces obédiences ont désiré mettre sur pied une association visant à représenter la Franc-Maçonnerie européenne en dialogue avec les Institutions européennes et les pays de l’Europe au sens large.

Elles « proclament leur légitimité à agir auprès des instances de l’Union européenne comme de tous les Citoyens européens ».

 

Ces obédiences sont incitées, sur les sujets d’intérêt européen, à assurer conjointement les représentations qu’elles auraient pu assurer unilatéralement auprès de toutes les instances européennes.

Elles se réservent la possibilité de créer toutes les coordinations utiles avec des mouvements porteurs de valeurs ou de projets similaires.

Cette association porte le nom de « Alliance Maçonnique Européenne » (A.M.E.)

 

De par nature, l’Alliance Maçonnique Européenne a sa place dans ce dialogue. Elle y défendra le principe du libre examen, la liberté des êtres humains de définir leur éthique de vie en dehors de toute contrainte.

Il n’est pas question de prise de position politique mais bien de valeurs que les différentes obédiences européennes libérales et adogmatiques défendent.

 

Les statuts de l’Alliance Maçonnique Européenne sont officiellement déposés en tant qu’AISBL (Association Internationale Sans But Lucratif, de droit belge). 23 obédiences maçonniques libérales et adogmatiques, présentes dans 12 pays de l’Union, les ont signés à ce jour.

 

Il s’agit de : Grand Orient de France, Grand Orient Lusitanien, Grand Orient de Belgique, Fédération française du Droit Humain, Grande Loge de France, Ordre Maçonnique International “Delphi”, Fédération belge du Droit Humain, Sérénissime Grand Orient de Grèce, Grand Orient de Luxembourg, Grand Orient de Suisse, Grande Loge de Belgique,  Grande Loge Mixte des Pays Bas, Grand Orient d’Autriche, Grande Loge Mixte Universelle, Grande Loge Symbolique d’Espagnole, Grande Loge Féminine de Belgique, Grande Loge Symbolique travaillant au Rite Ecossais Primitif, Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité, Grande Loge Féminine d’Espagne, Grand Orient de Roumanie, Grande Loge Symbolique du Portugal, Grand Orient de Pologne, Grande Loge d’Italie.

 

 

 

 

NOS PRINCIPAUX OBJECTIFS

 

 

L’Alliance Maçonnique Européenne a pour but la diffusion et la promotion des valeurs et principes dont la Franc-Maçonnerie est l’héritière vigilante, en particulier la liberté de conscience et de pensée comme droit inaliénable et les idéaux de démocratie, de fraternité, d’égalité des droits de tous les êtres humains et de dignité humaine en ce compris, les choix de procréation, de conception et de fin de vie.

 

Elle fait sienne la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948, la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales de 1950 et la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne de 2000. Elle rejette toute forme de discrimination et toute forme d’atteinte à la liberté d’expression en quelque domaine que ce soit.

 

L’A.M.E. constitue un centre de liaison, d’observation et d’études, afin d’améliorer l’action commune de ses membres, vis-à-vis des pays situés en Europe, de l’Union européenne et de toute institution européenne.

A cette fin, l’A.M.E. centralise les ressources intellectuelles de ses membres et en facilite la mobilisation et la coordination, afin d’assurer la visibilité et la lisibilité des valeurs et principes communs à ses membres.

 

L’A.M.E. défend le principe de laïcité qui implique la stricte et totale séparation entre les Institutions européennes et les églises et organisations philosophiques. Séparation mais non opposition.

Elle se félicite donc du Dialogue instauré par l’Article 17 du traité de Lisbonne et cherchera à le rendre plus efficient. Elle réaffirme que les convictions philosophiques ou religieuses relèvent de la vie privée.

Ainsi,  la  recherche scientifique ne peut être entravée pour des motifs religieux.

 

L’Alliance Maçonnique Européenne peut accomplir toute opération se rapportant à son but, permettant ou facilitant la réalisation de celui-ci.

 

L’Alliance Maçonnique Européenne (A.M.E.) est inscrite au Registre de transparence de l’Union européenne sous le numéro 916946818172-34.